Foot Séniors – Graulhet Benfica / Saliès : 1 – 3 (24/03/2019)

Dimanche 24 mars, une belle journée s’annonce avec un soleil éclatant. Le journaliste attitré de l’olympique profita de cette belle journée pour passer du temps en famille et surtout pour ne pas rater sa sieste de 14h dans son hamac sous les palmiers. Je prie alors d’excuser mes coéquipiers pour cet article.

Revenons donc au match où la préparation était importante. Cyril Bouzat est l’exemple même du joueur consciencieux, car il n’hésita pas une seconde à s’enduire de crème solaire à l’inverse de son frère de cheveux. Rendez-vous à 11h50 sur les beaux terrains du district. Comme à notre habitude, les derniers joueurs arrivent presque à l’heure avec seulement 25 minutes de retard… Le coach Alex connaissant bien l’adversaire du jour opère un changement tactique important en mettant Emmanuel Bonnet en milieu de terrain afin d’apporter finesse et élégance dans le jeu saliessois et en reléguant donc son compère moins agréable à regarder en défense centrale (Manu avec cette description tu me dois un verre). Le coach tactique est très concluant car les visiteurs monopolisent le ballon. Le ballon tourne de la gauche au milieu et revient par la gauche. L’adversaire subit la pression saliessoise mené par un Ronan vivace et un Guillaume Hébrard travailleur. C’est d’ailleurs ce dernier qui, d’un tacle glissé, faillit ouvrir le score, mais la balle passa à quelques centimètres du montant. Mais, ayant retrouvé un mental de champion, Guigui marqua un but pour faire taire les critiques de ses coéquipiers avec une belle célébration. Le virevoltant Ronan marqua le second but pour nous donner une avance confortable. La pression mise était toujours très forte mais la concrétisation des actions laissait à désirer. Les attaquants se faisaient des politesses devant le but sans pouvoir aggraver le score. Au retour de la pause boisson, les locaux mirent une pression d’enfer à la défense saliessoise. Mister Garcia prenait entre un et trois adversaires, le sieur Panis bloquait toute passe. Mais le bloc reculait et, comme à notre habitude et sur un dégagement contré de Flo, l’adversaire marqua un très joli but.

Score de 2 à 1 à la mi-temps, les joueurs ont un sentiment de regret. Mais ils se disent les choses et reviennent concentrés pour la deuxième manche. Le match est plus âpre, les visiteurs laissent la balle à Benfica pour réaliser quelques contres. Et c’est notre technicien du jour, Émilien, qui transperça la défense. Il récupère le ballon au milieu du terrain et file sur le côté gauche, résiste à deux tacles, repique et frappe pour mettre le 3ème but. Le but qui sonnait comme une délivrance surtout que quelques minutes après Ronan allait provoquer un penalty avec le remake de Schumacher VS Battiston. Notre joueur solide comme un roc se releva sans blessure et c’est le jeune Steven Delmur qui se présenta devant le gardien. Va-t-il marquer son 1er but sur ces nouvelles couleurs ? Et bien, pas cette fois-ci, mais il repartira avec les maillots à laver. La fin du match est difficile pour les saliessois qui font le dos rond jusqu’à la fin du match sans encaisser d’autres buts. Mention spéciale à Bastien pour sa rentrée exemplaire et qui montra une excellente combativité et surtout à David qui posa son déambulateur pour voler au-dessus de ses adversaires tel un Condor. Aucun ballon ne lui échappa et il permit à l’équipe de prendre 3 points précieux pour le championnat.

Entre le temps splendide et le moral des troupes au beau fixe, la troisième mi-temps ne pouvait que se faire autour d’une partie de pétanque à Saliès. Certains ont montré qu’ils étaient plus adroits boule à la main que balle aux pieds (Florian B).